Il était une fois... des pièces de monnaies !!  Série 2 : 2 francs 1941 à 1958

Les résistances en France
    A- De Gaulle et la résistance extérieure

Le 18 juin 1940, le général de Gaulle lance, à la BBC, un appel à la résistance : il croit à la victoire finale des Alliés. Les volontaires, peu nombreux, sont 70 000, fin 1941. Ils forment les Forces Françaises Libres. Sous le commandement du général Leclerc, ces troupes se battent aux côtés des Alliés.

Cette « France libre » communique chaque jour avec la France occupée, par la radio (« Les Français parlent aux Français »).

En novembre 1942, les États-Unis débarquent en Afrique du Nord, la zone libre est, alors, envahie par les Allemands. L'empire colonial français entre dans la guerre aux côtés des Alliés.

    B- La résistance intérieure

Elle prend différentes formes :

Des actes individuels comme la coupure de fils téléphoniques, par exemple.
Des actes dans le cadre des réseaux de renseignements, de propagande (des journaux clandestins comme « La Voix du Nord »), de récupération de pilotes alliés, de sabotage (trains, usines), d'action (contre les Allemands). Ces activités sont impitoyablement combattues par la Gestapo, aidée de la police française.
En 1940, les résistants sont peu nombreux. Mais, avec l'invasion de l'URSS en 1941, un grand nombre de communistes français entrent dans la Résistance. Ils forment les Francs Tireurs et Partisans (FTP). Des maquis se constituent dans les régions montagneuses et accueillent les réfractaires au STO.

Ces réseaux donnent naissance à différents mouvements aux idées politiques très différentes.

    C- L'unification de la Résistance

En 1943, le général de Gaulle charge Jean Moulin d'unifier les différents mouvements de résistance : il forme le CNR (Conseil National de la Résistance). Mais il est arrêté, en juillet 1943, à Lyon et meurt après avoir été torturé.

À l'été 1944 sont créées les FFI (Forces Françaises de l'Intérieur) qui ont pour mission d'aider les Alliés à libérer la France. De nombreux actes de sabotage sont commis après le débarquement ; les maquis se soulèvent mais sont écrasés par l'ennemi (Vercors). Les FFI jouent un grand rôle dans la libération de Paris.

Cette participation de la Résistance à la libération du territoire a rendu à la France une place parmi les pays vainqueurs.

  

Piece française de 1941

Piece française de 1941

Piece française de 1943

Piece française de 1943

Piece française de 1943

Piece française de 1943

Piece française de 1943

Piece française de 1943

Piece française de 1943

  



Créez vos albums photos avec TOWebDernière mise à jour : samedi 8 mai 2010